Alexandre Koyré : biographie

Publié le par Aurélie DESANTI

Alexandre Koyré est connu pour avoir été un philosophe, et historien de surcroît, d’origine russe. Étudiant tour à tour la philosophie, les sciences, etc., il est l’auteur de nombreuses recherches, notamment sur Galilée, et suivit un cursus d’apprentissage auprès d’Edmund Hussler, son mentor en philosophie, avant de prendre son propre envol.

Parcours personnel

Son enfance

Alexandre Koyré vit le jour le 29 avril 1892 à Taganrog en Russie au sein d’une famille juive. À l’âge de 6 ans, il quitte la Russie et part vivre à Göttingen.

Sa scolarité

Sa résidence à Göttingen lui permit notamment de suivre les cours du philosophe Edmund Husserl et de David Hilbert, mathématicien, pendant 3 ans (de 1908 à 1911).

L’année suivante, il a 20 ans et décide de partir s’installer à Paris afin de perfectionner son apprentissage de l’histoire de la philosophie.

Il intégrera alors le Collège de France où il put suivre les cours de Victor Delbos, Henri Bergson, André Lalande, Léon Brunschvicg et Picavet.

Deux années s’écouleront avant qu’Alexandre Koyré ne décide de soutenir sa mère patrie, la Russie, et décide de s’engager dans la légion étrangère pour combattre au sein d’un régiment russe.

Sa carrière

À son retour des forces armées, en 1920, il prépare sa toute première thèse et enseigne son savoir seulement 2 ans plus tard au sein de l'École Pratique des Hautes Études (EPHE).

Une dizaine d’années plus tard, il décide d’initier les étudiants de l’Université du Caire (Egypte) aux préceptes de la philosophie moderne puis ceux de New York, une nouvelle décennie plus tard (dans les années 1940) en intégrant "The New School for Social Research".

Sa bibliographie / ses œuvres

  • Étude sur les origines de la métaphysique allemande, publiée en 1929.
  • Les Études galiléennes, publiée en 1939.
  • Les réflexions sur le mensonge, publiée en 1943.
  • Introduction à la lecture de Platon, publiée en 1945.
  • La philosophie russe, publiée en 1950.
  • Les mystiques, spirituels, alchimistes du 16ème siècle allemand, publiée en 1955.
  • Du monde clos à l'Univers infini, publiée en 1957.
  • La révolution astronomique , publiée en 1961.

Il décéda en 1964 à Paris, mais d’autres de ses œuvres ont été publiées ensuite décrites comme suit.

  • Études d’histoire de la pensée philosophique, Tome 1, publiée en 1971.
  • Études d’histoire de la pensée philosophique, Tome 2, publiée en 1972.
  • Chute des corps et mouvement de la terre de Kepler à Newton , publiée en 1973.
  • La philosophie et le problème national en Russie au début du 19ème siècle, publiée en 1976.
fr:Drapeau de la Russie | Drapeau de la Russie sur la délégation de

Publié dans Histoire

Commenter cet article