Restif de la Bretonne, Nicolas Edme : biographie et œuvres

Publié le par Aurélie DESANTI

Nicolas Edme, de son vrai nom Nicolas Edme Restif de La Bretonne, est connu pour avoir été un écrivain d’origine française. Alternant tous les genres, il s’est consacré à des œuvres tantôt romanesques, tantôt érotiques, mais il a également écrit des pièces de théâtre. Sa profonde autobiographie a également contribué à sa reconnaissance en tant qu’écrivain à part entière.

Parcours personnel

Son enfance

Nicolas Edme Restif de La Bretonne vit le jour le 23 octobre 1734 à Sacy, une commune proche d’Auxerre (France). Il décéda le 3 février 1806 à Paris, à l’âge de 71 ans.

Ses débuts

À l’âge de 27 ans, Nicolas déménage et décide de s’installer sur Paris. Il commencera à écrire à cette période et trouvera un travail d’imprimeur qui lui permettra de rencontrer bon nombre d’écrivains tels que Cazotte, Louis Sébastien Mercier, etc.

Sa carrière

Sa bibliographie et ses œuvres

  • "La Famille vertueuse", en 1767.
  • "Lucile, ou le Progrès de la vertu", en 1768.
  • "Le Pied de Fanchette", en 1769.
  • "La Fille naturelle", 1769.
  • "Le Pornographe", en 1769.
  • "Le Mimographe", en 1770.
  • "Les Idées singulières", en 1770.
  • "Le Marquis de T…", en 1771.
  • "Adèle", en 1772.
  • "La Femme dans les trois états de fille, d’épouse et de mère", en 1773.
  • "Le Ménage parisien", en 1773.
  • "Les Nouveaux Mémoires d’un homme de qualité", en 1774.
  • "Le Paysan perverti" (connu également sous le nom "Les dangers de la ville"), en 1775 et en 1776.
  • "L’École des pères", en 1776.
  • "Les Gynographes", en 1777.
  • "Le Quadragénaire", en 1777.
  • "Le Nouvel Abélard", en 1778.
  • "La Vie de mon père", en 1779.
  • "La Malédiction paternelle", en 1780.
  • "Les Contemporaines (plusieurs tomes)", de 1780 à 1785.
  • "Le Dédale français", en 1781.
  • "L’Andrographe", en 1782.
  • "La Dernière aventure d’un homme de quarante-cinq ans", en 1783.
  • "La Prévention nationale", en 1784.
  • "La Paysanne pervertie", en 1784.
  • "Les Veillées du Marais", en 1785.
  • "Les Françaises", en 1786.
  • "Les Parisiennes", en 1787.
  • "Les Nuits de Paris" (plusieurs tomes), de 1788 à 1794.
  • "La Femme infidèle", en 1788.
  • "Ingénue Saxancour", en 1789.
  • "Le Thesmographe", en 1789.
  • "Monument du costume physique et moral, de la fin du xviiie siècle", en 1789.
  • "Le Palais-Royal", en 1790.
  • "L’Année des dames nationales" (plusieurs tomes), de 1791 à 1794.
  • "Le Drame de la vie" (pièce de théâtre), en 1793.
  • "Le Cœur humain dévoilé" (plusieurs tomes), de 1794 à 1797.
  • "La Philosophie de Nicolas", en 1796.
  • "L’Anti-Justine ou les délices de l’amour", en 1798.
1 Plaque on the building where died Nicolas-Edme Restif de la Bretonne

Publié dans Littérature

Commenter cet article