Jean Gilles : biographie et discographie

Publié le par Aurélie DESANTI

Jean Gilles est connu pour avoir été un compositeur d’origine française. Il consacrera sa vie à composer exclusivement pour des œuvres religieuses (messes, etc.). Aussi courte que fût son existence, son talent était reconnu au-delà des frontières et beaucoup de personnalités nobles, voire monarchiques, ont eu recours à ses œuvres (Louis XV, etc.).

Parcours personnel

Son enfance

Jean Gilles vit le jour le 8 janvier 1668 à Tarascon. Il décéda le 5 février 1705 à Toulouse, à l’âge de 37 ans.

Ses débuts

Jean Gilles débuta sa carrière musicale en intégrant les chœurs de la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix en Provence et il fut pris sous l’aile de Guillaume Poitevin, alors maître de la chapelle.

Sa carrière

En 1688, il a 20 ans et il est nommé dans un premier temps organiste, puis sous maître de la chapelle de son mentor, maître Poitevin. Cinq années plus tard (en1693), il reprendra le flambeau de ce dernier, mais il ne restera guère plus de deux ans à ce poste.

À partir de 1695, il deviendra successivement maître de musique de la cathédrale d’Agde, puis maître de musique à la cathédrale de Saint-Étienne de Toulouse (1697).

Jean Gilles occupera ce poste pendant près de huit ans, jusqu’à son décès survenu en 1705.

Ses œuvres

  • Requiem de Jean Gilles.
  • Motet "cantate Jordanis Incolae".
  • Motet "Le Boston Camerata".
  • Motet "Laudate nomen domini".
  • Motet "Paratum cor meum".
  • Motet "Laetatus sum".
  • Motet "Velum templi scissum est".
  • Motet "Afferte Domino".
  • Motet "Cantus dent uberes".
  • Motet "Usquequo Domine".
  • Motet "Diligam Te Domine".
  • Motet "Ut unciatus Christus ab angelo".
  • Motet "Quantus amor".
  • La messe en ré.
  • La messe des morts.

L’artiste Jean Gilles a, au cours de sa courte carrière, composé des œuvres (motets, chœur, solistes, orchestre, des lamentations pour la semaine sainte, magnificat, te deum, une messe et un requiem) uniquement axées sur la religion.

Il est à noter qu’une des ses œuvres (La " Messe des morts ") a été jouée lors de décès de personnalités de haut rang telles que Louis XV, Stanislas de Pologne ou bien encore Rameau.

 Requiem de Jean Gilles

Publié dans Musique

Commenter cet article